Souvent un long silence vaut mieux que beaucoup de mots.

silence

Nous sommes à un mois du premier tour des municipales. Certains diront que je sors de mon silence par pur égocentrisme électoral. Je préfère dire par simple volonté d'expression. 

Nous sommes donc entrés dans cette période d'agitation neuro-politique indispensable, où beaucoup se découvre enfin une conscience citoyenne. Il n'est jamais trop tard, mais ça m'a toujours fait sourire... La campagne est donc là, avec son lot de belles phrases, d'auto-persuasion, d'auto-satisfaction et de promesses. Ah les promesses : comme une redondante partition qui saoule le plus grand nombre, au point même d'en dégoûter certains. Voire beaucoup. Je n'ai jamais aimé les promesses. J'ai toujours préféré les engagements. Si j'ai adhéré au projet porté par Gaël Le Meur pour Concarneau, c'est parce qu'elle a décidé de prendre des engagements sincères et réalisables à court terme.